Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 12:09

Roman_FR.jpgNon, ceci n’est pas un roman, contrairement à ce que semble malicieusement indiquer le titre. Juste une autobiographie un peu romancée.

Frédéric Beigbeder nous entraîne dans son passé alors même qu’il déclare n’avoir aucun souvenir de sa tendre enfance. Pourtant, au fil des pages, la mémoire lui revient. Il découvre, étonné de lui-même, celui qu’il a été et nous livre un récit parfois poignant où il reconstruit, à partir de bribes de réminiscence, un univers marqué par le divorce de ses parents : « Mon enfance est à réinventer : l’enfance est un roman », notera-t-il page 119…

Autant le dire, Frédéric Beigbeder n’a pas souffert de vivre dans la pauvreté. Sa famille est fortunée quand il est enfant. La force de sa confession réside dans sa capacité à interroger l’essentiel d’une vie. Pourquoi cette famille ? Comment vivre une séparation ? A quel degré se situe l’amour des parents pour son fils, ses deux fils tant aimés, trop aimés et protégés ? Quel amour existait entre ses parents si déprimés par leur propre séparation ?

Les souvenirs joyeux mais de couleur sépia le disputent à l’amertume d’une prise de conscience de la futilité des choses ou de leur importance…

Ce qui compte, c’est ce que l’on retient de ce passé, ce qui en émerge en fin de compte et nous a fait tel que nous sommes à l’âge adulte : «  Depuis je n’ai cessé d’utiliser la lecture comme un moyen de faire disparaître le temps, et l’écriture comme un moyen de le retenir » avouera-t-il page 129. Cette équivoque qui nous appartient à tous, qui oscille entre désir d’oubli et volonté de réminiscence, Frédéric Beigbeder la fait sienne et nous la présente sans fioriture pour la transcender et nous offrir un long et vigoureux plaidoyer pour la vie.

Frédéric Beigbeder est un révolté, un homme qui a la conscience à vif. Après la lecture de ses confessions, on comprend mieux les raisons de cette révolte et de cette fuite en avant apparente qui sont sa marque de fabrique en tant qu’écrivain.

Récompensé à juste titre par le Prix Renaudot, Frédéric Beigbeder s’inscrit dans la lignée des meilleurs écrivains français contemporains. Sa personnalité n’y est pas étrangère de même que sa façon de bousculer l’ordre établi et les grands principes. Il a des détracteurs. Surtout auprès de l’intelligentsia qui règne sur le petit monde des lettres. Mais il a pour lui sa virtuosité, son ironie, son humour et ses lecteurs fidèles pour faire face !

 

Michelangelo 2014

 

Partager cet article

Repost 0
Published by MichelAngelo - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : J'aime Lire et Ecrire
  • J'aime Lire et Ecrire
  • : Mes lectures et mon goût pour l'écriture en général. Mes nouvelles personnelles. Mes réflexions
  • Contact