Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 19:40

Robe_de_Marie.jpgAprès le Goncourt (Au revoir là-haut), la trilogie Verhoeven (Travail soigné, Alex, Sacrifices), j’ai décidé de m’attaquer aux autres œuvres de Pierre Lemaitre afin, peut-être, de trouver une faille dans ce qui reste pour moi un sans-faute absolu. Le hasard des disponibilités au rayon ‘policiers’ de mon libraire habituel m’a donc dirigé vers cet opus au titre énigmatique.

Sophie est une jeune femme ordinaire, bien dans sa peau et amoureuse de son mari jusqu’au jour où tout va basculer dans sa vie. Au fil des évènements, elle va sembler s’enfoncer dans une folie dont on a tout lieu de penser qu’elle est meurtrière.

Son amnésie chronique la rend incapable de juger de la pertinence des actes qu’elle accomplit, et, ce qui est plus grave, la laisse dans un désarroi absolu quand tous les signes visibles semblent indiquer son implication personnelle dans une succession d’assassinats. Son amie Valérie ou son père pourront-ils l’aider ? Sophie est intelligente et pleine de ressources. Elle va mener sa propre enquête afin de comprendre ce qui lui arrive et lui ressemble si peu. Elle va multiplier les fausses identités et les voyages pour sortir du gouffre dans lequel elle semble s’enfoncer irrésistiblement…

Une fois de plus, Pierre Lemaitre use de son principe de base qui veut que les victimes et les bourreaux puissent être facilement interchangeables et construit son édifice sur cette confusion entretenue chez le lecteur.

Ce roman m’a rappelé un peu les thrillers de Patricia MacDonald par son introduction : l’assassinat d’un jeune enfant totalement inexplicable de façon raisonnée et une femme qui ne comprend pas ce qui lui arrive, victime de sa folie et son amnésie supposées.

Mais la ressemblance s’arrête là, car le machiavélisme de Pierre Lemaitre renouvelle totalement le genre ! Le roman est composé de  quatre parties distinctes qui s’ouvrent comme des poupées gigognes pour amener le lecteur vers la révélation finale où l’on trouvera le sens de ce titre bien mystérieux.

Au risque de me répéter, l’auteur manie la langue avec brio et intelligence. Sa narration est fluide et son propos étaye une vision du monde réaliste mais souvent pessimiste, ce pessimisme étant largement teinté d’ironie. Pour ma part, j’adhère totalement !

Après la lecture de quatre romans policiers, je remarque juste que Pierre Lemaitre construit ses romans toujours un peu de la même façon. Ce pourrait être un défaut s’il se montrait incapable de se renouveler et de fatiguer le lecteur. Heureusement, Pierre Lemaitre semble posséder une capacité d'invention qui va au-delà de l'imaginaire propre au genre. Il nous étonne et nous tient haletant jusqu'au dénouement final. C'est sa force et ce qui fait de ses romans des œuvres si particulières. Il sait créer un univers qui n'appartient qu'à lui et dont se délectent ses lecteurs passionnés dont je suis. Bravo !

 

Michelangelo 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by MichelAngelo - dans Romans
commenter cet article

commentaires

eve-Yeshe 17/03/2014 14:18

j'ai découvert cet auteur grâce au Goncourt. J'ai vraiment aimé "Au revoir là-haut" et du coup j'ai envie de lire les autres. celui-ci est dans ma PAL et Alex aussi mais je n'avais pas vu que
c'était une trilogie!!!!
merci pour la critique elle renforce l'envie de lire celui-ci

MichelAngelo 17/03/2014 16:00



Pour moi aussi Lemaitre a ete une decouverte avec son prix Goncourt. Depuis, je ne m'en lasse pas !!! Et merci:pour l'attention que vous portez a mes critiques... Cordialement !



Présentation

  • : J'aime Lire et Ecrire
  • J'aime Lire et Ecrire
  • : Mes lectures et mon goût pour l'écriture en général. Mes nouvelles personnelles. Mes réflexions
  • Contact