Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 17:34

Royaume.jpgEntrer ainsi dans l’intimité de la vie spirituelle d’un écrivain admirable est une sensation aussi étrange que réjouissante.

Pendant une période de sa vie, Emmanuel Carrère été chrétien. Fervent et convaincu, pratiquant une lecture méditative quotidienne des  Saintes Ecritures qui lui fera noircir des cahiers, il va pourtant, au bout de trois années, abandonner sa pratique, prendre du recul et s’interroger sur les fondements mêmes de la foi catholique en décryptant, à sa manière, les Evangiles. C’est ce cheminement, cette enquête qu’il propose au lecteur de partager. Cette proximité déclarée avec le lecteur nous rend attentif, impliqué et passionné du début à la fin.

Certes, l’analyse est celle d’un érudit qui connaît parfaitement les différents Evangiles, et le modeste exégète que je suis s’est parfois un peu perdu dans les explications, les vérités historiques, les petits arrangements avec la réalité probables, les mises en perspective et les diverses comparaisons. Pourtant, en fin pédagogue, Emmanuel Carrère réussit à faire passer tous ses messages. Il sait ménager des poses, des retours en arrière afin de guider le lecteur ébahi par tant de virtuosité intellectuelle. On apprend beaucoup sur les débuts du christianisme et les surprises sont fréquentes ! Ainsi, l’Evangile selon Saint Paul est écrit par un homme qui n’a pas connu Jésus et dont la brutale conversion fait suite à une vision sur le chemin de Damas ! Cela ne le rend pas moins véhément ! Saint Luc non plus n’a pas connu Jésus. Médecin grec lettré et curieux, il suivra Paul dans ses voyages en Asie, à Jérusalem, à Rome et écrira pour la postérité en prenant quelques liberté avec la vérité historique. Saint Jean lui a connu Jésus. Mais il n’a pas écrit l’Evangile. C’est probablement Jean l’ancien qui s’y attèlera quelques dizaines d’années après la mort du Christ…

Emmanuel Carrère résume le phénomène chrétien de la façon la plus lapidaire qui soit avec l’aide de Roger Caillois : si Ponce Pilate n’avait pas fait crucifier Jésus, celui-ci serait mort vieux prêcheur et oublié de la génération suivante. Le christianisme n’aurait pas connu l’essor qui fut le sien. Que dire de la conversion de l’Empereur Constantin au IVème siècle qui fut l’événement qui transforma une secte mal tolérée en Religion d’Empire ! Constantin, la nuit d’avant une bataille décisive, dit avoir reçu la visite du Dieu des Chrétiens, promettant une victoire si l’Empereur se convertissait ! On connaît la suite…

Voilà, pour conclure, un livre essentiel pour ceux qui s’interrogent sur les religions. Pourquoi naissent-elles ? Comment ? Avec qui ? Dans quel contexte ? Les prix reçus par cet ouvrage, dont le Prix Littéraire du journal Le Monde, montrent combien Emmanuel Carrère apporte avec son ouvrage des réponses construites et passionnantes.

 

Michelangelo 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by MichelAngelo - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : J'aime Lire et Ecrire
  • J'aime Lire et Ecrire
  • : Mes lectures et mon goût pour l'écriture en général. Mes nouvelles personnelles. Mes réflexions
  • Contact