Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 11:47

41T2SP487SL._SL160_.jpgQuand Jean de la Fontaine devient détective, tous les excès deviennent possibles. Philippe Collas nous sert une enquête absolument délicieuse où l’on verra l’auteur des fables hypocondriaque, herboriste, amoureux et certainement très vaniteux mener ses déductions au fil des évènements.

Le château des Sorel est la scène d’un crime dont chaque personnage, haut en couleur, peut être l’instigateur… S’agit-il d’héritage, de chantage, de folie amoureuse ? Ce marquis assassiné a-t-il eu le tort de prendre pour épouse une jeunette qui lui refuse sa couche ? Pourquoi a-t-il émis l’idée d’un testament le soir du meurtre ? D’ailleurs, ce testament existe—t-il déjà ? Certains indices le laissent à penser…

Le grand pouvoir de déduction de Jean de La Fontaine aura fort à faire pour déjouer les desseins de celui ou celle qu’il nomme l’araignée du château, à défaut de connaître son identité !

Philippe Collas semble s’être régalé à écrire cette enquête dans un langage très XVIIème siècle, précis et ciselé sans être laborieux. L’humour, d’une grande finesse, est sans cesse présent… Quelle jubilation de voir Jean de la Fontaine prenant son cheval Rossinante pour une jument ou s’inquiétant démesurément lors de ses problèmes digestifs !

Ce roman sort des sentiers battus, même s’il apparaît issu d’une même mode qui veut faire de nos illustres écrivains des détectives hors pair (ex : Voltaire détective dans l’excellent opus de Frédéric Lenormand, Meurtre dans le boudoir) ! Le genre "Policier historique" a de beaux jours devant lui ! 

 

MichelANgelo 2013

 

Partager cet article

Repost 0
Published by MichelAngelo - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : J'aime Lire et Ecrire
  • J'aime Lire et Ecrire
  • : Mes lectures et mon goût pour l'écriture en général. Mes nouvelles personnelles. Mes réflexions
  • Contact