Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 22:13

images.jpegEn Auvergne, sous le règne de François 1er, Isabeau se refuse au seigneur des lieux, François de Chazeron. Furieux, celui-ci fait pendre son futur mari, la viole, la marque au fer rouge et la jette aux loups.

Dans le premier tome, La chambre maudite, Isabeau va survivre au milieu de ces animaux farouches et préparer sa vengeance. Depuis sa disparition, on prétend qu’aux soirs de pleine lune, elle se transforme en loup…

Les années passent. Isabeau ne songe qu’à sa vengeance. Elle finit par monter à Paris où elle devient lingère royale et côtoiera François 1er et sa cour, puis deviendra la maîtresse du célèbre seigneur de La Palice.

Du viol perpétré par François naquit une fille, Loraline, dont l’importance dans l’intrigue connaitra son avènement dans le second tome intitulé La vengeance d’Isabeau.

Mireille Calmel fait preuve d’une grande érudition, et la vie de l’époque est parfaitement restituée. On fera la connaissance de Rabelais, Clément Marot, Paracelse, médecin et astrologue célèbre de la Renaissance, ainsi que de Michel de Nostre-Dame, alias Nostradamus ! Les habitudes et le quotidien de la cour de François 1er sont bien décrits, Catherine de Médicis plus vraie que nature… Les faits historiques sont bien décrits et authentiques, qu’il s’agisse des guerres, de la rivalité entre François 1er et Charles Quint. Il ne manque que l’apparition de Léonard de Vinci qui fut ramené d’Italie par François 1er en 1516…

Toutefois, l’aspect romanesque ne m’a pas emballé. Les intrigues sont longues et parfois confuses. Les loups et loups garous ne sont pas pleinement convaincants. Pourtant, l’idée de départ de situer cette histoire en plein Gévaudan était bonne, lieu mythique où la bête mi-homme mi-loup sévit en 1764… Mais à titre personnel, j’ai eu beaucoup de mal  trouver le lien crédible. Que dire de la découverte accidentelle de la pierre philosophale par Isabeau ! Alors que cet élément est un élément fondamental des intrigues multiples, on a du mal à se laisser y croire…

En définitive, ce roman ambitieux en deux tomes un peu longs n’est pas parvenu au stade d’œuvre majeure. En revanche, bien retravaillé, il ferait un bon film historique et fantastique ! De beaux costumes d’époque, quelques beaux effets spéciaux, et Le Bal des louves ferait un tabac !

Je sais… Il s’est vendu à 12 millions d’exemplaires dans le monde, dont 800.000 en France… trouvez l’erreur !

 

MichelAngelo 2013

images-2.jpeg

Partager cet article

Repost 0
Published by MichelAngelo - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : J'aime Lire et Ecrire
  • J'aime Lire et Ecrire
  • : Mes lectures et mon goût pour l'écriture en général. Mes nouvelles personnelles. Mes réflexions
  • Contact