Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 12:36

cvt_La-Voix_1806.jpegQuand la voix magnifique d’un enfant choriste éveille en vous une belle et douloureuse sensation qu’en est-il lorsqu’elle s’éteint assassinée par la puberté ? Pourtant cette voix existe toujours par la magie de l’enregistrement, même après quelques dizaines d’années lorsque l’auteur de cette merveilleuse prouesse est assassiné dans le triste recoin où il a trouvé refuge…

Sa famille qui l’a renié, ses admirateurs qui ne l’ont pas oublié, ses collègues qui veulent l’ignorer, ses policiers qui enquêtent sur le meurtre, nul ne sortira indemne de ce chant du cygne qui habite l’hôtel où a eu lieu le forfait…

Indridason mêle la beauté à l’immonde, la grandeur des sentiments à la petitesse des intérêts mercantiles, la force de la vie à la futilité de l’existence… Le commissaire Erlendur navigue à vue, balloté par ces extrêmes qui se contrarient et se complètent. Son génie réside dans sa faculté à mettre à nu l’âme des êtres parce qu’il se présente tel qu’il est avec ses faiblesses. Il n’est pas au-dessus de la mêlée mais en fait partie. Il paie de sa personne…

 Voilà un très bon roman, tout simplement du fait qu’il n’est pas un roman policier mais un hymne à la vie qui transcende les êtres les plus vils, une tragédie actuelle qui donne à réfléchir.

 

Michel Ange 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by MichelAngelo - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : J'aime Lire et Ecrire
  • J'aime Lire et Ecrire
  • : Mes lectures et mon goût pour l'écriture en général. Mes nouvelles personnelles. Mes réflexions
  • Contact