Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 15:47

Etranges_rivages.jpgEn vacances dans l'Est sauvage islandais où il a perdu son frère dans une tempête de neige alors qu'ils étaient enfants, le commissaire Erlendur va enquêter sur l'étrange  disparition d'une jeune femme voilà une soixantaine d'années... Jamais son corps ne fut retrouvé. L'analogie entre cette affaire et la disparition du jeune frère d'Arlendur va réveiller en lui un passé douloureux sur lequel il voudrait, une fois pour toute, déposer le baiser de l'oubli... Il parviendra-t-il ?

Ce roman très dépouillé est plus psychologique que policier. D'ailleurs, Arlendur dit ne pas enquêter mais chercher la vérité. Toute la nuance est là : Chercher quelle vérité, pour qui, et pour en faire quoi ?

Ce roman nous livre une belle leçon de morale et porte une humanité d'une justesse confondante. Arnaldur Indridason signe là un ouvrage qui déborde largement le contexte qu'on lui assigne en général. Il n'est plus un écrivain de thrillers. Il est un écrivain d'une grande virtuosité et porteur de messages forts et émouvants. L'acharnement de son héros à découvrir le fin mot de l'histoire pour les autres mais aussi pour lui-même ressemble par moments à une quête purificatrice et au final bienfaisante.Chacun porte en soi le bien et le mal. Tout est affaire de contexte, de dosage, de volonté... 

Dans ses romans, Indridason enquête sur l'homme en général. Il maitrise les ficelles de la psychologie comme personne et peut restituer un environnement avec une justesse et une richesse de point de vue sans pareils. C'est pour toutes ces raisons, qu'à mon avis, il demeure largement au-dessus du lot.

Michelangelo 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by MichelAngelo - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : J'aime Lire et Ecrire
  • J'aime Lire et Ecrire
  • : Mes lectures et mon goût pour l'écriture en général. Mes nouvelles personnelles. Mes réflexions
  • Contact