Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 17:53

Charlotte.jpgCharlotte Salomon est une jeune juive assassinée dans les camps de concentration nazis à l’âge de 26 ans. Artiste peintre particulièrement douée, elle aura vécu une existence tortueuse où la mort est une malédiction familiale.

Son œuvre artistique, très autobiographique, et sa liaison amoureuse flamboyante et naïve à la fois avec Alfred seront les éléments de départ de la quête de David Foenkinos pour remonter la piste d’une personne magnifique et oubliée.

L’auteur semble cheminer à petits pas, exalté et curieux, mais conscient de la difficulté à exhumer un passé déjà lointain et si vite oublié.

Ses phrases sont courtes, pleines et souvent douloureuses. A tel point qu’il prend le parti d’aller à la ligne à la fin de chacune d’elles, comme s’il avait besoin de cette rupture pour canaliser le flot de ses émotions.

Nous sommes devant une déclaration d’amour, celle d’un écrivain pour une artiste jeune et belle trop vite disparue, pour un fantôme à peine esquissé qui s’est noyé dans la fureur d’un passé mystérieux et pourtant collectif, mais fantôme que la magie des mots nous fait apparaître furtivement.

C’est beau et poignant. Cet ouvrage, ni biographie ni roman, méritait les deux récompenses reçues, le Prix Renaudot et Le Goncourt des lycéens. C’est un exercice auquel David Foenkinos ne nous avait pas habitués, même si son extrême sensibilité et son grand humanisme ont toujours transparus dans ses romans. J’ai tout simplement adoré, comme un vrai moment de grâce littéraire.

 

Michelangelo 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by MichelAngelo - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : J'aime Lire et Ecrire
  • J'aime Lire et Ecrire
  • : Mes lectures et mon goût pour l'écriture en général. Mes nouvelles personnelles. Mes réflexions
  • Contact