Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 18:36
Une putain d'histoire de Bernard Minier

Auteur de thrillers français de la nouvelle génération, Bernard Minier nous entraîne à la limite Ouest des Etats Unis, dans l’Etat de Washington, proche du Canada et de l’Alaska, sur une petite île desservie par des ferrys, et peuplée d’autochtones qui se connaissent tous depuis des générations. C’est sur cette petite île que vivent Henry, sa petite amie Naomi, et leurs autres camarades de lycée Kayla, Charlie et bien d’autres. La nature dure et rageuse de leur environnement va prendre une importance cruciale dans l’intrigue et donner au roman une couleur particulière et déstabilisante pour le lecteur. Cela en fait une Putain d’histoire racontée principalement par le personnage central, Henry.

La situation paraît d’abord assez simple. Henry est élevé par deux femmes, il aime Naomi, on baigne dans le monde ordinaire de ce début de 21ème siècle. Puis l’intrigue s’emballe, une mort survient, puis un père riche et peu regardant va chercher un fils perdu. Une mère va vouloir protéger son fils… On pourrait trouver cette complexité enrichissante et c’est vrai qu’elle l’est, parfois. Mais le danger, et je pense que l’auteur est tombé dans le panneau, c’est de rendre l’histoire peu crédible et parfois un peu ennuyeuse.

Personnellement, je ne sors pas enthousiasmé de cette lecture. J’y ai trouvé trop de longueurs et des effets artificiellement créés qui ne m’ont pas convaincus. L’analyse sociale est bien menée. Les personnages sont un souvent caricaturaux (le riche qui prend des libertés avec la déontologie et espionne le Monde entier, les méchants repris de justice, les lycéens révoltés, les homosexuelles).

En revanche, j’ai apprécié les cartes postales sur cet Etat méconnu des Etats Unis qui donnent envie d’y faire un voyage touristique. Bernard Minier semble y avoir vécu de belles journées et éprouver une passion forte pour cette région.

Vous l’aurez compris, ce roman m’a déçu. Pour une découverte de l’auteur, c’est raté ! Malgré tout, je ne me découragerai pas en si bon chemin et de vais lire d’autres ouvrages de cet écrivain qui, pour moi, avec ce seul roman, n’égale pas la virtuosité d’un Hervé Commère ou d’un Pierre Lemaitre…

Michelangelo 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by MichelAngelo - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : J'aime Lire et Ecrire
  • J'aime Lire et Ecrire
  • : Mes lectures et mon goût pour l'écriture en général. Mes nouvelles personnelles. Mes réflexions
  • Contact