Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 11:01
Des garçons bien élevés de Tony Parsons

Une jeune femme est violée puis assassinée par sept jeunes tortionnaires.

Vingt ans plus tard, sept anciens étudiants de la prestigieuse école privée britannique Potter’s Field fondée par Henri VIII se font égorger les uns après les autres…

L’inspecteur Max Wolfe devra mener une enquête difficile parsemée d’embûches où argent, politique, tradition et honneur se mêlent.

Max Wolfe, brutalement quitté par sa femme après la naissance de leur fille Scout, va naviguer vers la vérité au gré de ses intuitions et des interdits qu’on lui impose… Pour résoudre l’énigme, il lui faudra beaucoup de persuasion et de travail sur lui-même.

L’intrigue est parfaitement menée et prend le lecteur à la gorge dès les premières pages. On croit distinguer tout de suite les fils de la situation, mais l’auteur nous emmène sur des chemins de traverse qui vont nous déstabiliser continuellement.

Les personnages, qu’ils soient bons ou mauvais, restent attachants et si proches de nous ou de ce que nous pourrions être, qu’on a du mal parfois à discerner le bien du mal. Qu’est-ce que la vengeance ? Qui mérite de mourir ? Pourquoi ? Qui souffre réellement ici-bas ? Comme souvent en pareille situation, l’auteur nous donne la clé de sortie universelle : seul l’amour peut nous sauver. C’est en son nom que le meilleur comme le pire peuvent être accompli. Le reste est affaire d’interprétation. Toute la force de ce roman est de plonger le lecteur dans cette indécision qui, sans rendre le meurtre excusable, permet au moins de s’interroger sur les valeurs communément admises. Des garçons bien élevés peuvent être des porcs, et parfois les porcs valent mieux qu’eux…

Juste un petit reproche. Le dénouement final tarde à venir et je pense que l’auteur aurait pu éviter des déambulations parfois un peu lourdes ou appuyées avant d’en venir au point final.

Malgré cette légère restriction, je recommande cette lecture à tous les amateurs de nouveauté policière où la psychologie des personnages est aussi importante que la qualité de l’intrigue. Je dois également remercier le site Babelio et les Editions de la Martinière de m’avoir permis de découvrir Tony Parsons dont le talent est indiscutable.

Michelangelo 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by MichelAngelo - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : J'aime Lire et Ecrire
  • J'aime Lire et Ecrire
  • : Mes lectures et mon goût pour l'écriture en général. Mes nouvelles personnelles. Mes réflexions
  • Contact